/ / /

 

1er conseil – La valeur des aliments crus

Idéalement, les trois quarts des aliments devraient être mangés crus. Il est prouvé qu’il est possible de diminuer sa prise d’aliment de moitié si on mange des aliments crus, tant leur valeur nutritive est supérieure à celle des aliments cuits.

Les jus de fruits et de légumes crus sont excellents pour la santé. Par exemple, le soir, pour un meilleur sommeil vous pouvez passer à la centrifugeuse une branche de céleri avec une pomme. Ces aliments associés ont un effet calmant sur le sommeil.

Vous trouverez à l’adresse suivante http://www.vitaality.fr/, un blog intéressant sur les jus de légumes et de fruits contenant des renseignements instructifs et des recettes, pas difficiles à réaliser, délicieuses et très utiles à la santé, souvent si malmenée...

De plus, le choix de nos aliments est important. Même si nous n’avons pas tous les moyens de manger bio et des aliments non raffinés, cela ne doit pas nous décourager. La santé n’est pas qu’une question de portefeuille, c’est aussi et surtout une volonté, un état d’esprit motivé pour prendre le temps de choisir des légumes et des fruits de saison qui vous plaisent, qui vous attirent.

 

 

2ème conseil – L’écoute des ses véritables besoins

Notre corps sait en matière de fruits et légumes, ce dont nous avons besoin. Face à l'étalage du primeur, un tel ne réagira pas comme un autre. En fait, nous sommes tous différents face à nos besoins. Quand nous posons nos yeux sur les aliments sains comme les fruits et légumes, il faut savoir s'écouter et se faire confiance. Notre corps parle à travers nos sens, c'est son langage. Écoutez-vous !

Mais attention ! Ne croyez pas que vous pouvez agir de la même manière face au rayon des sucreries, des glaces ou des chips. Là, vous n'êtes plus face à vos besoins, mais devant un comportement conditionné par un plaisir déjà ressenti au niveau cérébral et qui va se déguiser pour vous faire croire que vous en avez absolument besoin pour continuer à vivre. C'est face à ce genre de sensations "impérieuses" que vous devez décripter en vous un comportement animal comme le chien de Pavlov. Ce n'est qu'un stimulus qui créé une réponse réflexe, mais cette réponse n'est en rien guidée par une vérité corporelle, c'est un leurre, un mensonge en fait.

Les aliments sucrés et salés agissent au niveau du cerveau comme le ferait une drogue, et vous vous doutez qu'être drogué n'est en rien bon pour la santé. C'est au contraire le début d'une lente agonie où vous n'êtes plus vous-mêmes. Alors, délaissez les rayons "malsains" où personne n'a sa place, à part le monde de la malbouffe et l’enrichissement des industriels peu scrupuleux.

 

 

3ème conseil - Les produits laitiers

Le lait constitue un aliment complet, surtout dans ses formes acides, comme le kéfir, le yogourt, le lait de beurre, le petit-lait et le molkosan (un concentré de petit-lait).

Tous ces produits permettent de conserver votre flore intestinale - c'est-à-dire les bactéries permettant une bonne digestion - ce qui a pour effet de prévenir la constipation.

Le lait de chèvre est encore supérieur au lait de vache. De plus, utilisez le plus possible des sucres naturels : miel, sirop d'agave, pour sucrer vos aliments.

Surtout, n'écoutez pas les détracteurs (et là encore il y en a) qui vous diront que le lait de vache est fait pour le veau et non pour l'adulte humain. Ce conditionnement cérébral vous amènera tout droit vers une digestion difficile du lactose que vous en soyez conscient ou non. Préférez, c'est sûr, un lait bio, qui reste bon marché finalement (1 € en moyenne le litre, même en magasin bio).

 

 

4ème conseil - Les huiles pressées à froid

L'utilisation des huiles végétales pressées à froid, non raffinées, non hydrogénées est excellent pour la santé. Les oléagineux non préchauffés sont pressés une seule fois, sans adjonction de chaleur et à la plus basse température possible (jamais plus de 50° C), afin d’extraire une partie de l’huile qu’ils contiennent. Ce type de pressage permet de conserver les éléments nutritifs de l’huile (vitamines, tocophérols, acides gras essentiels, pigments, ...) ainsi que leurs arômes.

Choisissez entre les huiles de sésame, d'olive, de tournesol ou encore de canola car elles renferment des acides gras mono insaturés, bénéfiques pour la santé cardiovasculaire et pour diminuer le mauvais cholestérol.

http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/EncyclopedieAliments. Voilà un site qui vous dit tout sur les aliments consommés de A à Z. Il informe sur la valeur nutritive, sa conservation, son histoire et même des idées recettes. Un régal !

Le corps se sert des éléments essentiels dont il a besoin dans ses huiles. De ce fait, il évacue le stress de ne pas trouver pendant l’absorption intestinale les éléments vitaux ; vos défenses s’en trouvent renforcées et votre appétit diminue.

Essayez cet exercice mental : imaginez-vous en train de manger une salade composée bien fraîche avec une huile de choix 1ère pression à froid. Ressentez le plaisir, la salade qui craque sous la dent, le bon goût de l’huile fraîche avec son vinaigre.

Maintenant, imaginez-vous en train de manger un hamburger triple étages avec la graisse qui dégouline… C’est vrai cela a du goût sur le moment mais une fois dans l’estomac, on se demande si tout va bien aller....

Le goût est-il le principal élément à rechercher en matière de nourriture ? Nos sensations intérieures sont-elles aussi importantes pour risquer de s’empoisonner petit à petit ?

Retournez à votre salade et inversement jusqu’à ce que vos sens vous disent clairement qu’elle est l’aliment vitale. Vous verrez à la longue, même si vous aviez l’habitude de manger trop gras dans des fast-foods, votre goût va se rééduquer. Et plus vite qu’on ne le croit !

Essayez et surtout travaillez le vrai goût de l’effort alimentaire sain. Satisfaction garantie !

 

 

5ème conseil - La viande en quantité modérée

Le fait d'éviter de consommer trop de protéines, surtout des protéines animales est bon pour la santé. L'excès de protéines peut engendrer des maladies comme l'arthrite, les maladies cardiaques, le cancer, la schizophrénie, les troubles des reins, ou tout au moins y disposer. Manger de la viande en quantité modérée éloigne le vieillissement prématuré et donc rallonge notre espérance de vie en général.

De plus, les personnes âgées ont des fonctions organiques qui s'accomplissent plus lentement, diminuer la quantité de viande ingérée n'est pas un conseil mais une nécessité.

Mais ne confondez pas excès et privation : ne vous privez jamais d'ingérer de bonnes protéines.

Il est bon de remplacer la viande par des protéines de soja, du tofu, du poisson, des œufs de toutes sortes, ...

 

 

6ème conseil - Beaucoup d'eau mais pas trop non plus !

Boire de l'eau est vitale, tout autant que manger. L'eau de source est excellente mais l'eau du robinet pour ceux qui la supporte convient aussi très bien.

Des études ont montré que les personnes buvant des eaux minérales et de source différentes bénéficient plus que les autres de tous les éléments minéraux indispensables. Elles souffrent moins de maladies de cœur, ont moins de caries, sont moins sujettes au diabète et à l'artériosclérose (une dégénérescence des artères).

 

 

7ème conseil - De temps en temps... rien du tout ! Mais de temps en temps aussi... faites-vous plaisir !

Périodiquement, nettoyez et laissez reposer votre organisme par un jeûne de courte durée, d'une demi-journée à 2 jours, pas plus, surtout si votre corps n'en a pas l'habitude.

Cet arrêt de la digestion va permettre à votre corps d'éliminer les toxines nocives accumulées, de rétablir les fonctions vitales.

Pendant cette pause alimentaire, vous pouvez boire des bouillons de légumes, des jus de fruits et de l'eau bien sûr. N'oubliez pas de bouger aussi : une marche d'une demi-heure, une petite heure de natation, un léger footing... Cela va aider votre corps à mieux éliminer ses toxines. Vous vous sentirez bien dans votre tête et votre corps après. Mais soyez doux avec vous-même, l'absence de nourriture est tout de même une frustration pour le cerveau... le commandant de bord de notre vie. Si vous le frustrez trop, il va vous le faire payer.

C'est pour cela que vous devez vous récompenser de temps en temps. De temps en temps ne veux pas dire chaque semaine. Il y a des personnes qui pensent que parce qu’elles font attention à leur alimentation ont droit de se goinfrer au moins une ou deux fois pas semaine. Mais qu’est-ce que cela va apporter comme message à votre esprit ? Par exemple : « C’est trop dur de manger sainement, nous sommes fait pour nous goinfrer au moins un peu de temps en temps. Mon pauvre ventre est trop limité. Je souffre trop, me goinfrer ne me fait pas souffrir ».

Manger sainement fait parti de la vie. La goinfrerie n’a jamais fait de bien à personne. Par contre, s’offrir un pain au chocolat, un millefeuille d’un excellent pâtissier, une bonne glace avec un coulis de chocolat, une crêpe pur beurre, fait du bien au moral, au corps, au cerveau. Notre corps et notre esprit enregistrent le message suivant : « Tu peux manger de bonnes choses de temps en temps mais avec modération et intelligence, parce que tu es fait pour la modération et l’intelligence. »

Osez sortir de ce monde de l’abondance alimentaire qui ne cache en fait que l’orgie alimentaire. L’abondance ne fait pas de mal quand le bon sens est de mise, l’orgie alimentaire est si nuisible ! Ne creusez pas votre tombe avec vos dents, respectez la vie en vous qui a tant de valeur pour vous et ceux qui vous aiment.

 

 

8ème conseil - Les cures de jus

Les cures de jus seraient encore plus efficaces que les traditionnels jeûnes à l’eau. Elles accroissent le pouvoir d’élimination des organes comme les poumons, le foie, les reins, les intestins et même la peau (un organe d’élimination important). Vous sentirez leur effet sur tous les plans, tant du point de vue physique, moral, intellectuel.

Cinq conseils de bonne santé

1 – Le fait de manger lentement dans une atmosphère détendue est un atout considérable dans notre quotidien souvent trop oppressant et où tout va vite.

2 – De préférence, mangez plusieurs repas légers au cours de la journée, plutôt qu’un ou deux gros repas.

3 – Au même repas, ne mélangez pas les légumes crus et les fruits crus, cela aurait pour effet d’irriter le côlon et de provoquer ballonnement désagréable avec souvent une sensation nauséeuse.

Vous pouvez consulter un article intéressant qui vous donnera plus de détail sur les associations alimentaires sur http://www.cfaitmaison.com/cru/combinaison.html

4 – Quand vous mangez des aliments riches en protéines, commencez le repas avec ces aliments. Cela permettra à votre organisme de mieux assimiler les protéines ingérées, donc de réduire les quantités ingérées au prochain repas. Vous verrez ainsi votre digestion et votre énergie augmenter.

5 – Écoutez votre faim, ne vous forcez pas à finir votre assiette si vous n’avez plus faim. Ne pas finir son assiette ne fait pas de nous un « criminel ».

Mangez également moins que ne le dicte votre faim. Laissez toujours une petite place dans votre estomac, celle de la longévité, de la santé. Vous aimez vous être serré comme une sardine dans une voiture ? Non ! Vos organes intérieurs n’apprécient pas non plus cela.

A éviter

Voici la liste noire de la santé que vous connaissez peut-être déjà, mais qu’il est bon de se remémorer pour cette fois-ci enfin la bannir en grande partie de vos habitudes alimentaires :

Le café en excès, le thé (plus d’une tasse), le chocolat raffiné, les boissons gazeuses, l’abondance de sel ; le tabac et ses dérivés ; plus de 2 verres d’alcool, le sucre blanc, la farine raffiné et tout aliment qui en contient ; les aliments préparés avec des ingrédients raffinés, transformés, ou cuits, préparés pour vous en usine ; tous les aliments rances.

Ne vous y trompez pas, le mot « raffiné » en alimentation n’a pas du tout la même valeur qu’en matière de mode vestimentaire. Il signifie « aliment à qui l’on a retiré ses principales valeurs nutritives ». Si l’aliment que vous mangez n’a plus de valeur, à quoi sert-il ? A distraire vos papilles ? Le choix entre distraction et effort est primordial aujourd’hui dans notre société où les distractions sont souvent plus nombreuses que les efforts consciencieux et qui pour l’un est vide et creux mais qui pour l’autre est riche de bonheurs à long terme.

Également le saucisson, les petits pois en conserve, le lait en poudre, le pain de mie, les biscuits salés, contiennent des sucres cachés de mauvaise qualité et qui ne font qu’augmenter votre ration alimentaire quotidienne au détriment de votre silhouette. Pensez à prendre le temps de regarder les étiquettes, oui de les regarder pas de les survoler, vous serez étonné des ingrédients qui composent votre marque de biscuits préférés… Une personne avertie en vaut deux.

 

 

9ème conseil - L’activité physique quotidienne

Ne vous contentez pas de bien nourrir votre corps, faites-le bouger. La nage et la marche constituent une excellente façon de bouger absolument sans danger.

L’histoire de Valérie Orsoni est intéressante.

Valérie Orsoni est une mère de famille et une ancienne ronde qui s’est battue et débattue pendant des années avec ses problèmes de surpoids. Elle a essayé beaucoup de régime qui n’ont pas marché. Mais elle a tenu bon et a décidé de créer sa méthode, alliant des aliments sains et une activité sportive quotidienne.

Elle a décidé de partager son expérience et sa réussite aux autres femmes comme elle. Je vous laisse découvrir son parcours atypique et sa méthode sur https://www.lebootcamp.com/fr/valerie-orsoni/biographie

 

 

10ème conseil - Le régime des centenaires bulgares

Ce régime est largement lacto-végétarien. Ils comportent des céréales fraîchement moulues (de l’orge surtout), des fruits et des légumes provenant souvent des jardins des habitants eux-mêmes qui ont passé l’âge de la retraite depuis des dizaines d’années.

Ces centenaires consomment beaucoup de miel, des aliments fermentés, comme la choucroute (riche en vitamine C et en acide lactique, réputée pour combattre le cancer), des produits laitiers, des graines de tournesol qui font partie de leur quotidien.

Le façon de manger est élaboré selon le cycle alimentaire :
Des études montrent que le métabolisme de l’homme dispose de 3 cycles:
• 4:00 à 12:00 – cycle du nettoyage de l’organisme (il est conseillé de manger peu)
• de 12:00 à 20:00 – cycle de l’alimentation (mangez raisonnablement à votre faim !)
• de 20:00 à 4:00 – cycle digestif (il est conseillé de manger peu aussi)

Une étude américaine récente plébiscite la consommation de produits laitiers maigres chez les personnes souhaitant perdre du poids. Menée à l'Université du Tennessee, elle montre que l'association d'un yaourt maigre à un plan de régime est plus efficace que le suivi du régime seul. Dans cet essai, 34 personnes en surpoids ont été assignées au hasard dans un groupe : régime et yaourt ou un groupe : régime seul. Après 3 mois d'effort, les mangeurs de yaourt ont perdu 22 % de poids en plus que les personnes astreintes uniquement au plan d'amaigrissement. Plus intéressant encore, il s'agissait essentiellement d'une fonte de graisse et non de muscle : le groupe yaourt a perdu 61 % de tissu adipeux supplémentaire, en particulier de la graisse intra-abdominale.

Vous pouvez trouver des informations sur le régime bulgare sur internet mais attention à ne pas vous lancez seul dans un régime vous vantant de vous faire perdre 28 kilos en 1 mois, ce qui est à la fois dangereux pour la santé et difficile à stabiliser.

Retenez de ce régime bulgare les principes santé.

 

Pour rester en forme et avoir un poids stable, la meilleure stratégie qui soit est de manger d’une manière saine, en se concentrant non pas sur le poids mais sur la santé.

 

 

 

 

 

Comment manger deux fois moins ©

 

 

 

 

 

 

 

Partager cette page

Repost 0
Publié par S'informer sur la réflexologie plantaire

Bienvenue

  • : S'informer sur la réflexologie plantaire
  • S'informer sur la réflexologie plantaire
  • : Les pieds sont la miniature du corps, prenez-en soin. Apprenez à les regarder autrement avec la réflexologie.
  • Contact

Découverte

  • F. BARBOSA Réflexologue plantaire formée par ERVE France
  • Vous qui voulez connaître le B-A-BA
de la réflexologie, félicitation !
Vous êtes sur le point d'entreprendre
un savoureux et passionnant
voyage à la découverte
du mieux-être.
Alors bon vent !
  • Vous qui voulez connaître le B-A-BA de la réflexologie, félicitation ! Vous êtes sur le point d'entreprendre un savoureux et passionnant voyage à la découverte du mieux-être. Alors bon vent !